Retour à la page d'accueil : écologie, réchauffement climatique, urgence alimentaire, urgence énergétique   

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour une écologie réaliste

Pour vraiment nourrir toute l'humanité à venir
Pour vraiment sortir du réchauffement climatique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ligne bleue

OGM et désinformation. La fausse rumeur du suicide des fermiers indiens

Le fameux bon sens paysan serait-il un mythe ?

Quelques vieux pays craignent encore les OGM. La France et les Français par exemple. On leur a montré des images d'énormes tumeurs chez des rats, en faisant croire que les OGM en étaient seuls responsables... et ils l'ont cru [1].
Des sites militants racontent même qu'à cause des OGM des milliers de paysans auraient été conduits au suicide.

« Inde : Des milliers de cultivateurs se suicident, ruinés par les OGM. »

« Inde : Suicides massifs de milliers de paysans - Les OGM en question... »

Etc.

Mais alors, comment se fait-il que les cultivateurs cultivent de plus en plus d'OGM ?

surface cultivées en OGM et en bio dans le monde

 

Sources :

Gouvernement du Québec

Research Institute of Organic Agriculture

 

• Pour comparaison : 180 millions d’hectares correspondent à environ cinq fois la superficie totale cultivée en France.

Quelques hypothèses peuvent résoudre cette contradiction :

Première hypothèse : les militants disent vrai et le fameux bon sens paysan est un mythe. Les agriculteurs ont vu que leur voisin qui avait choisi de cultiver des OGM a été ruiné et s'est suicidé ; mais comme ils n'ont aucun bon sens, ils décident quand même de cultiver, eux aussi, des OGM à la prochaine saison…

Seconde hypothèse : les militants désinforment, et les agriculteurs ont autant de bon sens que vous et moi. Les agriculteurs ont vu que leur voisin, qui avait choisi de cultiver des OGM, a eu une excellente récolte. Avec bon sens paysan, ils ont décidé de semer des OGM à la prochaine saison.

Ou encore, les militants disent vrai, les paysans ont vraiment du bon sens, mais des multinationales maléfiques obligeraient ces pauvres agriculteurs à planter des OGM "contre leur plein gré"...

La rumeur OGM-suicide est née en 1997 quand des suicides de paysans dans la région de Warangal en Inde ont fait les manchettes des journaux. Des prédateurs proliféraient, mal combattus par des insecticides mal utilisés, entraînant la perte des récoltes et la ruine des agriculteurs. C'était avant l'introduction du coton Bt.

« Les anti-OGM ont liés les suicides de fermiers aux OGM, avant même qu'ils soient utilisés en Inde (Christian Aid, 2000; Shiva et Jafri, 1998), les militants continuent à propager cette fausse information (Shiva, 2008), en dépit de l'absence de confirmation factuelles (Gruère et al., 2008) ».

OGM, suicides de fermiers en Inde

 

Sources : D’après Bt Cotton and Farmer Suicides in India: An Evidence-based Assessment
Guillaume Gruère; Debdatta Sengupta
Environment and Production Technology Division, International Food Policy Research Institute, Washington, USA – 2011

Le mensonge est d'autant plus grossier que l'introduction du coton Bt a, au contraire, bénéficié aux agriculteurs : avec le coton Bt, la production a augmenté de 18 %. (Field versus Farm in Warangal: Bt Cotton, Higher Yields, and Larger Questions - 2011)

 

► On peut être contre la manipulation des gênes, et pour la manipulation des esprits...

 

Selon une autre étude : "Les données, même si elles sont imparfaites, et la modélisation, ne confirment pas que le coton OGM ait conduit à une augmentation du taux de suicide des fermiers ; si un effet existait, c'est plutôt l'inverse qui serait vrai." (GM COTTON AND SUICIDE RATES FOR INDIAN FARMERS - 2014 - IAN PLEWIS - The University of Manchester Library)

 

 

L'Inde ne file pas du mauvais coton.

 



[1] Par exemple les images d'un article de Gilles-Eric Séralini, publié en 2012. L'article a été ensuite retiré de la publication, mais le mal était fait, les images, bien plus puissantes que les arguments, avaient marqué les esprits.

 

 

bon vieux temps, disette et maladies

 

 
 
facebook

facebook

Pour une écologie réaliste
Pour vraiment nourrir toute l'humanité à venir
Pour vraiment ralentir le réchauffement climatique

Que la planète bleue soit verte !
Mais il ne faut pas trop rêver.


Les pages de ce site s'inspirent du livre :
Pour une écologie réaliste

Par Pierre Yves Morvan-Ameslon
Écolo sensible, mais pas écolo-rêveur.

Versions numériques :
Amazon Kindle
Epub

écologie, réchauffement climatique, ogm, biologique


Du même auteur :

Dieu est-il un gaucher qui joue aux dés ?
Histoire drôle, mais vraie, de la découverte de l’univers, et des environs

Éditions l’Harmattan.
ISBN : 2-7475-2507-4 • 2002 • 512 pages
Découverte de l'univers... et des environs


contact



 

Feuilleter quelques pages écologie, illusion, agriculture bio, nucléaire, ogm.

 

Surpopulation - croissance / décroissance...

Surpopulation - Nourrir l'humanité - Malthus
La surpopulation est-elle la mère de tous les maux ?

La croissance durable… une grenouille plus grosse que la planète
Tout est dans le titre

Réchauffement climatique, énergies renouvelables, économies d'énergie...

Peut-on échapper au réchauffement climatique ?
Les émissions de CO2 doivent décroître, jusqu'à s'annuler d'ici la fin du siècle.
Pourtant elles croissent.
Les gouvernements, les accords de Paris ou d'ailleurs, peuvent-ils inverser le cours des choses pour les décennies à venir ?

L'irrésistible croissance des émissions de CO2
"Quand il est urgent, c'est déjà trop tard" (Talleyrand)

Les économies n'existent pas.
"Économiser" signifie "différer une dépense".
Mais la dépense se fera, tôt ou tard.

Les petits gestes pour sauver la planète ... Ont de petits effets !

La voiture électrique marche aussi au charbon !
… Sauf en France où l'électricité est principalement nucléaire.
Mais 68% de l'électricité mondiale proviennent d'énergies fossiles.

Énergie, transition énergétique, énergies renouvelables, sortir du nucléaire, charbon...

Les énergies renouvelables remplaceront-elles les énergies fossiles ?
Les énergies renouvelables progressent... moins vite que la consommation d’énergies fossiles !

Peut-on sortir du nucléaire et en même temps éviter le réchauffement climatique ?
Les scénarios climatiques, les outils de base pour ces questions, répondent non.

La transition énergétique ; moins de nucléaire contre plus de CO2 ?
L'Allemagne utilise moins d'énergies renouvelables et émet plus de CO2 que la France.

La transition énergétique ratée de l'Allemagne
Elle est ratée.

Les énergies renouvelables pourraient-elles fournir 100 % de l'énergie électrique en France ?
Pour quel bénéfice en réchauffement climatique ?

Le paradoxe des énergies renouvelables "gratuites" ruineuses
Le vent et le soleil sont gratuits. Il est ruineux de les exploiter.

L'énergie de demain
Y a-t-il une vie après le pétrole ?
Oui, il restera encore du charbon.
Et le peu dont sont capables les énergies renouvelables.

Dangers des énergies, charbon, nucléaire
Pollution et dangers des centrales au charbon, par particules fines et CO2, sont plus importants que pollution et dangers de l'énergie nucléaire.

Les déchets nucléaires ? ... Le vrai déchet c'est le CO2
LE déchet, l'ennemi public No1, c'est le déchet CO2.
Le déchet CO2 se déverse dans l'égout du CO2 ;
l'égout du CO2, c'est l'atmosphère.
Le problème des déchets n'est pas celui que l'on croit.

Urgence alimentaire, agriculture bio, pesticides, OGM...

L'agriculture biologique pourrait-elle nourrir toute l'humanité à venir ? ?
L'agriculture bio, de faible rendement, gaspille le premier bien le plus précieux de tous, de plus en plus rare, la terre.  

Les pesticides bio... des armes chimiques 100 % bio ! 
Des pesticides bio sont "irritants", "nocifs", toxiques pour les abeilles et les utilisateurs...

Les dangers - ou non - des pesticides.
Les agriculteurs, qui manipulent des pesticides à longueur de jour, ont une plus grande espérance de vie et moins de cancers que la population générale.
Les pesticides permettent de nourrir les sept milliards de Terriens que nous sommes déjà, les neuf milliards que nous serons bientôt.

Peut-on réduire de moitié l'utilisation des pesticides ?
... sans réduire de moitié le nombre de bouches à nourrir.

Les OGM Bt réduisent l'utilisation des insecticides...
Pour moins de pesticides ? Alors OGM Bt
Pour protéger les abeilles ? Alors OGM Bt
C'est cela l'écologie réaliste.

La viande rouge n'est pas verte
La planète pourrait peut-être nourrir neuf milliards de mythiques homo-ecologicus-no-gaspillus, rationnels, non-gaspilleurs, mangeurs de graines et de peu de viande. Mais ces hommes-là n'existent pas.
Il faut faire avec ce qu'on a sous la main, les hommes tels-qu'ils-sont.

Agriculture bio et biocarburants
Peut-on vouloir plus de bio, plus de biocarburants, et "en même temps" plus d'espaces verts, de forêts vierges, et nourrir la planète, toute la planète ?
Au secours, Monsieur Freud !

OGM, des variétés naturelles comme les autres, en mieux
Les nouvelles variétés "naturelles" contiennent naturellement des pesticides naturels.
Les nouvelles variétés dites "naturelles" contiennent des gènes inconnus, aux effets inconnus.
... Mais enfin, les OGM vinrent !

Lobbying, désinformation, préjugés...

Greenpeace, une multinationale du lobbying
Le lobbying n'est pas (seulement) ce que l'on croit.

OGM - Désinformation
La fausse rumeur du suicides des fermiers indiens

"OGM j'en veux pas", une nouvelle religion ?

Mythes et réalité...

Le bon vieux temps... des disettes et famines
La planète bleue n'était pas verte, la vie n'était pas rose... 

Pesticides contre famines
Qui veut troquer un seul aujourd'hui contre deux hier ?

Pesticides, contraception, OGM riz doré... les hommes font mieux que la nature

L’argent ne fait pas toujours le bonheur... Mais nous ne sommes pas près de muter en homo-ecologicus-no-gaspillus. 



Présentation rapide

Pour une écologie réaliste

Que la planète bleue soit verte !
Mais il ne faut pas trop rêver.

L'écologie, ce n'est pas seulement le rêve du retour au bon vieux temps, avec le soleil pour se réchauffer, de grandes prairies pour galoper, des baies bio pour se régaler. Nous sommes sept milliards maintenant, une poignée de baies ça va, sept milliards de poignées de baies, bonjour les dégâts !

L'écologie réaliste c'est aussi, surtout, agir pour demain, pour les générations futures, face aux menaces du réchauffement climatique et du défi alimentaire ; il y aura neuf milliards de bouches à nourrir bientôt.

Il y a quelques années des voix prêchaient dans le désert, alertant sur le réchauffement climatique à venir. Personne ne les entendait.
Les ouragans annoncés sont devenus des réalités, et presque tout le monde est maintenant conscient du problème. Il reste à faire... l'essentiel, passer aux actes ! Il faut développer toutes les énergies bas carbone, les énergies renouvelables ne suffiront pas.

Aujourd'hui, quelques voix prêchent dans le désert, alertant sur cette autre crise à venir, la crise alimentaire ; on ne les entend pas. Personne ou presque n'a encore conscience qu'il faut produire plus de nourriture, sur des terres plus rares rongées par la bétonnisation. Il reste à faire... tout reste à faire ! Inventer de nouvelles agricultures, plus durables – mais aussi plus performantes pour ne pas être contraints de piocher encore plus de nouvelles terres dans ce qui reste de forêt tropicale.

Les analyses et solutions présentées dans ce livre sont réalistes, moins séduisantes que les rêveries bucoliques genre petite maison dans la prairie avec son petit potager bio, son puits, et une éolienne au fond de la cour ; elles choqueront plus d'un lecteur.
Mais les rêveries ne nourrissent pas les hommes, ne sauvent pas la forêt, ne ralentissent pas le réchauffement climatique.



 

écologie, mythes et illusions, OGM et lobbying

comments powered by Disqus

écologie, mythes et illusions, Suicides de fermiers en Inde à cause des OGM

 

Mise à jour : 06 novembre 2018

écologie, mythes et illusions, surfaces cultivées en OGM

Table des matières du livre

 

Voir la page d'index