Retour à la page d'accueil : écologie, réchauffement climatique, urgence alimentaire, urgence énergétique   

 

 

 

 

 

 

 

 

Écologie
Réchauffement climatique


C'est urgent !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ligne bleue

Petits billets sur écologie, OGM, nucleaire, bio, energies renouvalables...

 

 

Il y a plus de cancers ? Mais c'est presque une bonne nouvelle !

La mortalité par cancer diminue en France.

Pourtant les sites militants nous angoissent en rapportant et soulignant que le nombre de cancers augmente.

Ils ont raison !, c'est ce que disent les chiffres bruts. Après, il faut comprendre ces chiffres... et les militants ne les comprennent pas ! Le nombre de cancers augmente évidemment, puisque la population augmente ! Il augmente aussi évidemment puisque la durée de vie augmente, il y a plus de "seniors", qui sont plus touchés par le cancer.

Il y a plus de cancers ? Mais c'est presque une bonne nouvelle ! Cela signifie que l'espérance de vie augmente ! Il y a de plus en plus de personnes qui atteignent cet âge où le cancer devient un risque important qui pèse sur les statistiques.

C'est pourquoi le seul nombre brut de décès par cancer n'est pas une information pertinente. C'est pourquoi les chercheurs tiennent compte de l'évolution du nombre et des âges dans les sociétés qu'ils mesurent, et pondèrent leurs résultats en conséquence. Ils présentent ainsi des taux de mortalité standardisés, des taux d’incidence standardisés, permettant de comparer les évolutions "toutes choses égales par ailleurs".

Résultats :

- Le nombre de cancers en France augmente.

Mais, de 1980 à 2012 : le taux de mortalité standardisé a diminué. (De plus de 1 % par an)

Mais, de 2005 à 2012 : le taux d’incidence standardisé a diminué. (Les cancers en France en 2015 - L'essentiel des faits et chiffres - Institut National du Cancer - 2016)

Les sites alarmistes ignorent ou veulent ignorer ces chiffres.

Quant à expliquer qu'en dépit de leurs alarmes l'espérance de vie augmente d'environ deux mois chaque année qui passe, que l'espérance de vie en bonne santé perçue augmente également, ils ont choisi de fermer les yeux, de se boucher les oreilles, de se taire, de ne pas raisonner, d'ignorer.

 

Nous sommes tous Malthus

Malthus, au XIXe siècle, avait pris conscience de la difficulté de maintenir l'équilibre entre les ressources et la consommation. Il avait trouvé une solution simple : que faire des hommes en "surplus", lorsque les ressources ne suffisent pas ? Malthus proposait de les abandonner à leur sort :

« Un homme qui est né dans un monde déjà possédé, s'il ne peut obtenir de ses parents la subsistance qu'il peut justement leur demander, et si la société n'a pas besoin de son travail, n'a aucun droit de réclamer la plus petite portion de nourriture et, en fait, il est de trop. Au grand banquet de la nature, il n'y a pas de couvert vacant pour lui. Elle lui commande de s'en aller, et elle mettra elle-même promptement ses ordres à exécution, s'il ne peut recourir à la compassion de quelques-uns des convives du banquet. Si ces convives se serrent et lui font place, d'autres intrus se présentent immédiatement, demandant la même faveur. Le bruit qu'il existe des aliments pour tous ceux qui arrivent remplit la salle de nombreux réclamants. L'ordre et l'harmonie des festins sont troublés… »

C’est pour cette thèse que Malthus sent le soufre, le charbon du diable, ce qui n’est pas très catholique, même pour un pasteur anglican.

Il s’agissait, à cette époque, d’écarter les ouvriers anglais du "grand banquet" des bourgeois anglais.

Aujourd'hui, on cite le discours de Malthus sur l'air de la vertu indignée, avec raison. Mais soyons lucides, ce sont exactement les mêmes arguments que les pays développés opposent aux demandeurs du Sud, pour les écarter du "grand banquet" des pays riches. Il ne faudrait pas leur accorder un seul couvert (un seul droit de séjour), pour ne pas créer "d'appel d'air" et ne pas "troubler l'ordre et l'harmonie du festin" des pays développés. Nous sommes tous Malthus.

 

Nous sommes sincèrement horrifiés du drame de tant de demandeurs qui périssent en méditerranée.

Mais pour une partie de ceux qui sont à la table du "grand banquet", il semble que le problème, ce sont les survivants.

 

[  ...  ]

 

La planète pourrait théoriquement faire vivre durablement et décemment sept milliards de cyclistes mangeant surtout des céréales. Que de discours utopiques sur ce thème ! Mais en pratique, la planète ne peut pas faire vivre durablement et décemment sept milliards de Terriens tels qu'ils sont, encore moins neuf milliards. Essentiellement parce que les Terriens ne veulent pas ou ne savent pas se répartir équitablement les biens disponibles.

 

Voir La surpopulation mondiale est-elle évitable ?

 

Les écologistes sont les meilleurs ennemis des énergies renouvelables

L'ennemi du photovoltaïque, c'est la nuit.
L'ennemi des éoliennes, c'est le bel anticyclone des Açores, et le terrible anticyclone glacial de Sibérie.
Mais l'ennemi de tous, l'ennemi du photovoltaïque, des éoliennes, des barrages, de la biomasse, ce sont... les écologistes !

 

Voir Produire une électricité française 100 % renouvelable ; Est-ce possible ? Pour quel bénéfice en réduction des émissions de CO2 ?

 

Moins de pesticides = plus de cancers.

On peut énoncer ce paradoxe apparent :

Moins de pesticides = plus de cancers.

En effet, moins de pesticides, c’est moins de rendement.

- C’est donc des fruits et légumes plus coûteux.

- C’est donc une moindre consommation de fruits et légumes par les familles aux revenus limités.

- C’est donc une moindre protection contre le cancer pour ces familles.

- C’est donc plus de risques de cancer pour ces familles.

 

Voir Les pesticides sont-ils dangereux ?

 

La Chine et le CO2 - énergies fossiles, énergies renouvelables, nucléaire...

La Chine utilise encore énormément de charbon. Mais elle se soigne, en développant toutes les énergies sans carbone, autant que possible. Elle est déjà première au monde en production d'énergie éolienne, elle a construit le barrage des Trois Gorges, le plus puissant du monde – contre l'opposition des Verts, qui là-bas sont jaunes.

Mais la Chine est réaliste, elle sait que les éoliennes ne suffiront pas, ni les centrales photovoltaïque ; 29 réacteurs nucléaires sont en construction, 51 autres sont en projet.

La Chine est championne du monde de l'éolien,
et elle construit les plus gros barrages du monde.

La Chine construit aussi 29 réacteurs nucléaires.

La Chine a choisi de restreindre ses émissions de CO2 ;
par tous les moyens.

 

Faut-il se féliciter que la Chine, le premier émetteur de CO2 au monde, construise des dizaines de centrales nucléaires – ou faut-il aller manifester devant l'ambassade de Chine pour qu'elle continue à utiliser du charbon ?

 

Le CO2 ne s'arrête pas à la frontière.

 

Voir La transition énergétique ; moins de nucléaire contre plus de CO2 ?

 

Les OGM Bt protègent l’environnement, les cultures bio, et des épidémies

Dans l'agriculture, conventionnelle sans OGM, ou bio, les insecticides sont utilisés sans que l’on fasse dans la dentelle ; on a vu ces tracteurs lâchant derrière eux un brouillard peu ragoûtant. Ces insecticides tuent les ravageurs. C’est normal, c’est leur job, on les paye pour ça. Mais la plupart du temps – qu’ils soient de synthèse ou que ce soit du pyrèthre 100 % naturel et bio – ils le font sans aucune délicatesse et tirent sur tout ce qui bouge : sur les insectes ravageurs, mais également sur les insectes utiles, nos auxiliaires, ceux qui se nourrissent des ravageurs ! Ils tuent même les coccinelles, les bêtes à bon dieu, qui dévorent sans religion les pucerons en trois coups de mandibules. Le bel habit des coccinelles ne fait pas le moine. Détruire nos auxiliaires, c'est nous tirer dans une balle dans le pied.

Ils tuent même les grenouilles.

Ce qui serait bien, ce serait d’inventer des solutions respectueuses de la nature, qui protégeraient nos cultures en ne tuant que leurs ravageurs.

Vous en aviez rêvé ; les OGM Bt l'ont fait.

 

Voir OGM - Les OGM Bt permettent de réduire l'utilisation des insecticides...

 

Pesticides : Leçon de propagande pour les nuls

A] - Oui les pesticides sont responsables de quelques cas de cancer parmi les professionnels.

B] - Mais globalement, les agriculteurs vivent plus longtemps et ont moins de cancers, toutes localisations confondues, que la population générale.

C] - Seuls les professionnels sont concernés par le point A]. Pas les simples consommateurs. Au contraire, les chercheurs recommandent de consommer cinq fruits et légumes par jour, même avec éventuellement la présence de résidus de pesticides.

Ce serait ignorance ou malhonnêteté de citer A] en zappant B] et C].

 

Voir Les pesticides sont-ils dangereux ?

 

Pesticides : Le paradoxe du Vert dans le fruit 

D'un côté, de bonnes âmes Vertes nous alarment : la sorcière édentée qui offrait une pomme empoisonnée à Blanche-Neige existe, on la rencontre tous les jours, c'est la sorcière chimie, qui nous offre des pommes empoisonnées aux pesticides. Le Vert est dans le fruit, manger des pommes, des poires, ou des scoubidous, serait un pari risqué.

« Le temps est déjà venu où, au moment des repas, plutôt que de se souhaiter bon appétit, mieux vaut se souhaiter bonne chance. » (Pierre Rabhi, vice-président de l'association Kokopelli).

Manger nuit gravement à la santé,
Ève ne devait pas croquer la pomme !

Mais d'un autre côté, les chercheurs – qui ne sont pas non plus dépourvus d’âme, ni même de bonne âme – rassurent :

« Il n’a pas été montré que la consommation de fruits et légumes courants augmente le risque de cancer. » ("Nutrition et cancers - Alimentation, consommation d'alcool, activité physique et poids - INCa 2015")

Les chercheurs constatent que « La consommation de fruits et légumes diminue de manière probable le risque de plusieurs cancers » et recommandent au contraire de "manger cinq fruits et légumes par jour"… "Croquez la pomme", sifflent sur nos têtes ces serpents ensorceleurs.

 

Voir Les pesticides sont-ils dangereux ?

 

 



 

 

écologie, agriculture biologique, bio, OGM, nucléaire, énergies renouvelables

 

 

Que la planète bleue soit verte, c'est urgent !

Oui, mais les recettes vertes ne suffiront pas.
► Le réchauffement climatique, c'est déjà commencé, c'est urgent.
   Mais les énergies renouvelables ne suffiront pas.
► Le défi alimentaire pour nourrir les sept milliards de Terriens que nous sommes déjà, les neuf milliards que nous serons bientôt, c'est urgent.
   Mais l'agriculture biologique ne suffira pas.


Par Pierre Yves Morvan-Ameslon
Écolo sensible, mais pas écolo-rêveur.
facebook


Les pages de ce site s'inspirent du livre :
Écologie - Réchauffement climatique - c'est urgent !

Également en version numérique Kindle ou EPUB (Kobo)

écologie, réchauffement climatique, ogm, biologique

Le livre "Changement climatique - Transition énergétique  : C'est urgent !" est le sous-ensemble du livre complet qui traite du problème du réchauffement climatique.


Du même auteur :

Dieu est-il un gaucher qui joue aux dés ?
Histoire drôle, mais vraie, de la découverte de l’univers, et des environs

Éditions l’Harmattan.
ISBN : 2-7475-2507-4 • 2002 • 512 pages
Découverte de l'univers... et des environs


contact



 

Feuilleter quelques pages écologie, illusion, agriculture bio, nucléaire, ogm.

 

Petits billets de mise en bouche

Petits billets de mise en bouche

Surpopulation - croissance / décroissance...

Surpopulation - Nourrir l'humanité - Malthus
La surpopulation dépend aussi des techniques disponibles, et de leur acceptation.

La croissance durable… une grenouille plus grosse que la planète
Tout est dans le titre

Réchauffement climatique, énergies renouvelables, économies d'énergie...

Émissions de CO2 et réchauffement climatique : bilan et perspectives
Bilan : les émissions de CO2 augmentent.
Perspectives : les émissions de CO2 augmentent.

L'irrésistible croissance des émissions de CO2
"Quand il est urgent, c'est déjà trop tard" (Talleyrand)

Les économies n'existent pas.
"Économiser" signifie "différer une dépense".
Mais la dépense se fera, tôt ou tard.

Les petits gestes pour sauver la planète ... Ont de petits effets !

La voiture électrique marche aussi au charbon !
… Sauf en France où l'électricité est principalement nucléaire.
Mais 68% de l'électricité mondiale proviennent d'énergies fossiles.

Énergie, transition énergétique, énergies renouvelables, sortir du nucléaire, charbon...

Peut-on sortir du nucléaire, et en même temps, sortir du réchauffement climatique ?
La transition énergétique ratée de l'Allemagne démontre que non.

La transition énergétique ; moins de nucléaire contre plus de CO2 ?
L'Allemagne utilise moins d'énergies renouvelables et émet plus de CO2 que la France.

La transition énergétique ratée de l'Allemagne
"Aurait dû mieux faire".

Les nouvelles énergies renouvelables ont-elles la capacité de produire 100 % de l'électricité en France ?
Avec quelles contraintes pour les consommateurs ?
Pour quel bénéfice en réchauffement climatique ?

Les énergies renouvelables progressent... moins vite que la consommation d’énergies fossiles !
Les énergies renouvelables progressent.
Mais les énormes pays émergents ont d'énormes besoins d'énergie.
Ce sont les énergies fossiles qui croissent le plus en valeurs absolues.

L'énergie de demain
Y a-t-il une vie après le pétrole ?
Oui, il restera encore du charbon.
Et le peu dont sont capables les énergies renouvelables.

Dangers des énergies, charbon, nucléaire
Pollution et dangers des centrales au charbon, par particules fines et CO2, sont plus importants que pollution et dangers de l'énergie nucléaire.

Déchets nucléaires, déchets toxiques, déchet CO2
LE déchet, l'ennemi public No1, c'est le déchet CO2.
Le déchet CO2 se déverse dans l'égout du CO2 ;
l'égout du CO2, c'est l'atmosphère.
Les déchets ne sont pas là où l'on croit.

Urgence alimentaire, agriculture bio, pesticides, OGM...

L'agriculture bio peut-elle nourrir l'humanité ? 
Les famines étaient nombreuses autrefois, quand tout le monde mangeait bio. 

Les pesticides bio... des armes chimiques 100 % bio ! 
Sur des étiquettes de pesticides bio :
  Produit "irritant", "nocif", "toxique"... !
  "Ne pas traiter en présence des abeilles"
  "Ce produit peut porter atteinte à la faune auxiliaire"

Les dangers - ou non - des pesticides.
Les agriculteurs, qui manipulent des pesticides à longueur de jour, ont une plus grande espérance de vie et moins de cancers que la population générale.
Les pesticides permettent de nourrir les sept milliards de Terriens que nous sommes déjà, les neuf milliards que nous serons bientôt.

Peut-on réduire de moitié l'utilisation des pesticides ?
Les vœux pieux et les plans du gouvernement se succèdent... mais le recours aux pesticides continue à croître. Parce qu'il faut bien manger.

Les OGM Bt permettent de réduire l'utilisation des insecticides...
Nous voulons moins de pesticides ?
Alors utilisons plus d'OGM Bt !
Nous voulons protéger les abeilles ?
Alors utilisons des OGM Bt !

Nous mangeons trop de viande
La planète pourrait peut-être nourrir neuf milliards de mythiques homo-ecologicus-no-gaspillus, rationnels, non-gaspilleurs, mangeurs de graine.
Mais elle ne peut pas nourrir neuf milliards d'hommes tels qu’ils sont

Agriculture bio et biocarburants
Peut-on vouloir plus de bio, plus de biocarburants, et "en même temps" plus d'espaces verts, de forêts vierges, et nourrir la planète, toute la planète ?
Au secours, Monsieur Freud !

OGM, des variétés naturelles comme les autres, en mieux
Les nouvelles variétés "naturelles" contiennent naturellement des pesticides naturels.
Les nouvelles variétés dites "naturelles" contiennent des gènes inconnus, aux effets inconnus.
... Mais enfin, les OGM vinrent !

Mutagenèse, transgenèse, OGM cachés, TIS

Lobbying, désinformation, préjugés...

Le contre sens sur le lobbying - L'exemple de Greenpeace, une multinationale du lobbying

OGM - Désinformation
La fausse rumeur du suicides des fermiers indiens

"OGM j'en veux pas", une nouvelle religion ?

Mythes et réalité...

Le bon vieux temps - disettes et famines
La planète bleue n'était pas verte, la vie n'était pas rose... 

Pesticides contre famines
Qui veut troquer un seul aujourd'hui contre deux hier ?

Nature, amie ou ennemie ?
Coquetterie et pesticides, même combat.
Pesticides, contraception, OGM riz doré... les hommes font mieux que la nature.

L’argent ne fait pas toujours le bonheur... Mais nous ne sommes pas près de muter en homo-ecologicus-no-gaspillus. 


D'autres textes sur ce blog
 



Présentation rapide

Nous avons un rêve... que la planète bleue soit verte.

Mais la combinaison du nombre des Terriens et de leur prospérité constitue un mélange explosif, et la mèche est allumée ; nous serons bientôt neuf milliards.

Quelques bons sauvages cueillant une poignée de baies dans la forêt, c'est fini. Une poignée de baies, ça va, sept milliards de poignées de baies, bonjour les dégâts ! Le monde change, il ne peut plus être du même Vert d'avant, avec seulement les rayons du soleil pour nous réchauffer, les petits oiseaux pour nous enchanter, des baies bio pour nous régaler. La petite maison dans la prairie c'est le passé à jamais, il faut s'adapter.

S'adapter, c'est ne pas gaspiller les baies, économiser l'énergie, mais cela ne suffit pas ! Il faut aussi inventer de nouvelles techniques pour produire plus de baies, plus d'énergie, pour répondre aux énormes besoins des énormes foules des énormes pays pauvres et émergents.

C'est urgent.

L'agriculture biologique peut-elle produire assez de baies pour nourrir l'humanité, toute l'humanité ?

Les disettes et famines étaient courantes autrefois, quand tout le monde mangeait bio.

L'agriculture biologique, de faible rendement, gaspille la ressource la plus précieuse, la terre. Peut-être faudrait-il taxer cette "externalité négative" ?

Les pesticides ? Les agriculteurs, particulièrement exposés aux pesticides, ont moins de cancers et vivent plus longtemps que la population générale.

Les OGM sont plébiscités par les agriculteurs d'Asie, d'Afrique, des Amériques...

Moins d'insecticides, meilleurs rendements... Un espoir pour les générations futures.

Les énergies renouvelables peuvent-elles être le plan B pour prendre la relève du pétrole et du charbon avant que la planète brûle ?

Les nouvelles énergies renouvelables croissent moins vite que la consommation d'énergies fossiles. Elles ne peuvent pas être le plan B à elles seules.

Quelle est la principale menace ? Est-ce le risque d'un accident nucléaire éventuel, local, ou le réchauffement climatique déjà enclenché, global, catastrophique ?

Ouragans, sécheresses, inondations, etc., c'est déjà commencé, ce n'est que le début.

Il est urgent de cesser de pleurer un mythique "bon" vieux temps qui ne fut jamais bon – et d'affronter les redoutables défis de maintenant ; défi alimentaire, défi énergétique et climatique.



 

écologie, agriculture biologique, bio, OGM, nucléaire, énergies renouvelables

comments powered by Disqus

"Vous n'êtes pas inscrit ? Alors clic sur la roue des outils, à droite de la zone des commentaires, et login.

écologie, agriculture biologique, bio, OGM, nucléaire, énergies renouvelables

 

Mise à jour : 11 janvier 2017

Visites depuis le 19 février 2016

écologie, agriculture biologique, bio, OGM, nucléaire, énergies renouvelables

Table des matières du livre

 

Voir la page d'index